Premier (vrai) article de ce blog, j’ai dans l’idée d’écrire une série de posts “En route vers l’indépendance financière”. L’objectif sera d’avoir un fil rouge pour obtenir cette liberté financière tant recherchée.

On va commencer par la base de la base, l’épargne de précaution.

Épargne de précaution

La première chose avant de vouloir être indépendant financièrement, c’est de se constituer une épargne de précaution. Cette épargne de précaution va permettre de gérer des dépenses exceptionnelles, urgences ou imprévus tels que des problèmes de voitures, de réfrigérateur, de toitures, etc. Ça permet premièrement de se protéger de l’inattendu et cela ne consommera pas votre patrimoine. N’oublions pas que la gestion du risque est un des axes majeur lorsque l’on construit son patrimoine, et l’épargne de précaution est une sorte de tampon entre votre patrimoine et vos dépenses. Cela va aussi pour permettre de prendre l’habitude de mettre de coter lorsque vous allez construire cette épargne, une habitude qui vous sera nécessaire de garder pour vos futurs investissements.

Combien ?

De quel montant doit être cette épargne de précaution ?

La réponse rapide, c’est celles des banques, elles conseillent autour de 3 à 6 mois de salaire. La réponse un peu plus réfléchie serait d’examiner vos dépenses, si vous ne consommez pas la totalité de votre salaire, alors on peut se rapprocher des 3 mois. Si dans le cas contraire, vous avez beaucoup de sortie (hors épargne) il faudrait sûrement mettre plus de coter, soit environ 1/2 année de salaire.

Où ?

Quels supports privilégier pour loger cette épargne de précaution ?

Dans un livret avec une forte liquidité, c’est-à-dire un livret A ou LDDS (livret de développement durable et solidaire). L’objectif n’est pas de générer des intérêts, mais de pouvoir retirer l’argent le plus rapidement possible.

Pour rappel, le livret A et le LDDS versent des intérêts rémunérés à hauteur de 0,5% (1er février 2020)

Il existe de temps en temps des offres de banques permettant d’avoir des “super livrets”, ils ont des taux boostés pendant une certaine période. Ça peux être intéressant si vous avez votre livret A plein pour un projet de court terme (même s’il faudrait réfléchir si c’est le meilleur placement pour ça).

Comment ?

Comment se constituer cette épargne ?

Dans l’idée, ça devrait être votre premier objectif après la détention d’un emploi. Vous épargnez tous les mois, ça vous permettra de prendre l’habitude d’épargner, TOUS LES MOIS. Personnellement, quand j’ai monté mon épargne de précaution, je faisais un virement dès l’obtention de mon salaire. Ça force à épargner, et dans tous les cas, au vu de la liquidité du placement, en cas de mauvaise estimation de vos dépenses nécessaires, vous pourrez toujours rependre une partie de ce que vous avez épargner.

Ne pas confondre épargne de précaution et épargne pour projet

Si dans un futur proche vous avez une dépense nécessaire, que ce soit pour le plaisir ou par nécessité, n’hésitez pas à économiser particulièrement pour cela.

Gardez votre épargne de précaution pour l’imprévu !

J’espère vous revoir bientôt.

Mr Panda 🐼.

Bonus

Si vous souhaitez vous ouvrir un peu plus au domaine de la finance personnelle, il existe plusieurs ouvrages sur Internet qui pourraient vous aider, en plus de suivre mon blog bien sûr :)